Intégrateur d'innovations pour les élus et les collectivités

« Bernie Phone Bank » ou le numérique au secours d’un classique des outils de campagne

18 avril 2016 by in category Blog with 1 and 0
Home > Qui sommes-nous ? > Blog > « Bernie Phone Bank » ou le numérique au secours d’un classique des outils de campagne

La révolution numérique qui bouscule notre société et que ne comprennent pas forcément nos dirigeants, même si leurs discours prêtent à croire le contraire, envahit de plus en plus le champ des campagnes.

Et en matière de méthode de campagne, les campagnes américaines sont toujours à la pointe en matière de technologie. Vu de France on pense (à tort) qu’il s’agit à chaque fois de nouvelles révolutions que l’on doit s’empresser d’intégrer en jetant aux oubliettes les pratiques parfois ancestrales ayant faites leur preuve.

Ainsi ces dernières années, les candidats à des élections plus ou moins importantes sont nombreux à avoir choisis d’utiliser les plateformes comme Nation Builder. Pourtant, nombre des fonctions existantes aujourd’hui sur cette plateforme ne sont pas utilisables en France soit du fait de la législation (notamment les dons) soit parce que des contraintes techniques sont associées à des contraintes financières (par exemple l’envoi de SMS).

Pour preuve, dans le cadre de la primaire de l’alternance, la majorité des candidats a choisi cette solution. Tout comme d’ailleurs un fanatique de l’anti-américanisme primaire, Jean-Luc Mélenchon.

Si ces plateformes ont un intérêt, c’est bien parce qu’elles peuvent constituer un appui à l’action de terrain et militante. Et quoi qu’en pensent certains conseillers ou élus, ces plateformes demeurent très certainement le meilleur vecteur de conviction et d’influence.

Dernier exemple en date, le lancement par le candidat démocrate Bernie Sanders, de son « Bernie Phone » une application web permettant à chacun de s’inscrire et participer à la campagne en utilisant un outil vieux de plusieurs siècles : le téléphone !

La plateforme permet à chaque militant de passer des appels de mobilisation directement sur les listings préparés par l’équipe du candidat. Ainsi, pas besoin de réunir tous les bénévoles dans une même permanence ! De plus, cette plateforme permet également de mobiliser des personnes qui d’ordinaire ne s’investissent que très peu physiquement dans une campagne. Dans la nuit de jeudi à vendredi des pics à plus de 112 appels par minutes ont d’ailleurs été atteints. De quoi faire rêver deux trois directeurs de campagne…

A l’heure où les français sont de plus en plus critiques envers les politiques, où l’abstention bat des records on le sait, et on la craint, la clé d’une campagne réussie réside dans la mobilisation de son électorat et de ses réseaux : c’est la révolution numérique qui le permettra si et seulement si elle est au service de méthodes ayant faites leur preuve par le passé.

#Bonus. Je vous livre une citation qui devrait guider nombre de nos candidats et élus :

« Les communicants vendent fort cher à n’importe qui, avec indiffé­rence, des pro­duits stéréoty­pés au contenu aseptisé qui se neutralisent les uns les autres. Ce qui fait l’efficacité in­comparable des mili­tants, c’est que, grâce à la force de conviction de leur engagement, ce sont des multiplica­teurs d’influence »
Jacques Rougeot.

1 Comment

Comments are closed.

©2015 Alinéa Institut, tous droits réservés | Réalisation Frsh.fr